Recherchez un stage :

les droits aux congés durant une formation en alternance

En alternance, que vous soyez en contrat de professionnalisation ou en contrat d'apprentissage, vous avez droit à des congés, comme tout salarié. Découvrez les différents congés auxquels vous avez droit.

Les congés pour maladie

Apprentis et alternants sont affiliés au régime général de la sécurité sociale. Ceci vous permet de percevoir des indemnités journalières de la sécurité sociale lorsque vous êtes en arrêt maladie. Notez toutefois qu'un délai de carence de trois jours est imposé. Les indemnités vous seront donc versées à partir du 4ème jour. Le salaire journalier de base est le salaire journalier moyen des trois derniers mois précédant l'arrêt de travail. N'oubliez pas d’informer votre employeur en lui adressant un arrêt de travail dans un délai de 48 heures.

Les congés payés

Au même titre que les autres salariés de votre entreprise d'accueil, vous avez droit à 2,5 jours de congés payés par mois travaillé, soit cinq semaines pour les contrats de 12 mois. Libre à vous d'user de ces vacances, en dehors des périodes en centre de formation et en accord avec votre employeur. (C.trav.Art.L223-2).

Les congés pour révisions

Des congés-examens rémunérés sont prévus pour les jeunes en apprentissage : cinq jours pour la préparation des épreuves de l'examen et trois jours par an pour la préparation d'un autre examen (Permis, etc). Ces journées de révision doivent être prévue dés le début d'année dans le calendrier pédagogique remis à l'entreprise et sont identiques pour l'ensemble des apprentis d'une même formation. Du côté des alternants, des temps de préparation aux examens peuvent être accordés par l’entreprise, mais il n'existe pas de congés-examens à proprement dit.

Les congés pour événements familiaux

Des congés pour événements familiaux sont accordés, aussi bien aux alternants qu'aux apprentis : quatre jours pour le mariage de l'élève, trois jours pour la naissance d'un enfant, deux jours pour le décès du conjoint ou d'un enfant de l'élève et un jour pour le décès du père ou de la mère de l'élève.

Les jours fériés et chômés légaux

En tant que salarié vous bénéficiez du régime légal pour les jours fériés et chômés légaux. Le Code du travail institue onze jours fériés, cependant seul le 1er mai est obligatoirement chômé. Le lundi de Pentecôte les mineurs ont l'obligation de ne pas travailler.

Date : 28/01/2015
  • Partager
Découvrez aussi :
Retour en haut